Sélectionner une page

Les UX Days, c’est l’évènement incontournable des professionnels passionnés par l’UX (Expérience Utilisateur). Organisé par FLUPA, l’Association Francophone des Professionnels de l’Expérience Utilisateur, il aborde les méthodes, le Design Thinking, l’agilité et le management de projet numérique.

Retour sur la dernière édition avec notre équipe de designers et PO qui a pu suivre l’ensemble des conférences : Nadège BIDE, Guillaume MARGUET, Jolanta USCILAITYTE, Leila MAILLOT, Franck BUSCAJA, Louise GAZEAU.

Ces méthodes nous les mettons en œuvre au quotidien chez VNEXT et sommes ravis de partager avec vous notre synthèse.

 

“To speak to the users like Lorax speaks to the trees”

par Steve Krug

Vidéo de la présentation ici : https://www.youtube.com/watch?v=X4ANZEnujvk&list=PLIgLhmTe1f7LH0Q3MXCLTUbIaGsZjvExs

Au début de sa conférence, Steve nous introduit le métier d’UX Designer, sa mission. Il rappelle qu’il y a 20 ans, nous ne parlions pas d’expérience mais d’utilisabilité. Aujourd’hui, nous parlons de plaisir, d’émotions, de « delight » … Jusqu’à en abuser. Steve l’affirme : « Delight is often in the details ». 

De même avec l’utilisation du terme UX du côté du marketing. Malheureusement, l’UX devient un moyen d’augmenter les ventes de l’entreprise plus qu’un réel souhait d’améliorer l’expérience. Steve aborde également les « Dark Patterns », ces expériences utilisées pour manipuler l’utilisateur comme par exemple avec les machines à sous addictives. Il nous met aussi en garde contre le « bad design » : le designer doit veiller aux dommages collatéraux potentiels que les nouveaux services peuvent engendrer. Il cite l’exemple d’Uber qui a fait considérablement augmenter le nombre d’embouteillages à Manhattan.

Les designers ont un rôle à jouer pour éviter ces mauvaises expériences. « Nous sommes les avocats des utilisateurs. », En reprenant l’exemple de Steve Krug : les UX Designers sont comme le Lorax de Dr. Seuss qui parle pour les arbres. Nous parlons pour les utilisateurs. Faisons donc les bons choix et soyons courageux dans notre conception.  

Figure 1: Le Lorax de Dr. Seuss (conte philosophique pour petits et grands) 

 

“Design Systémique : vers une nouvelle approche du Design au XXIème siècle”

par Patrick Maruejouls, Haigo

Vidéo de la présentation ici : https://www.youtube.com/watch?v=X4ANZEnujvk&list=PLIgLhmTe1f7LH0Q3MXCLTUbIaGsZjvExs

En partant de la question : « Comment choisir une petite cuillère plus « design » ? » (fonction, forme, processus, empreinte carbone), Patrick nous fait réfléchir sur l’ensemble des étapes du cycle de vie du produit.    

Il attire notre attention sur la vision souvent limitée que nous avons des objets qui nous entourent. Est-ce qu’un lave-vaisselle est vraiment plus « économe » que le fait de laver manuellement sa vaisselle ? Savons-nous vraiment ce que ça a coûté à notre planète pour produire un lave-vaisselle ?

Et il nous partage les 6 points cardinaux qui lui semblent être importants pour faire du design systémique :

1/ Comprendre le système

2/ Définir le vraiproblème à résoudre

3/ Décloisonner les disciplines

4/ Définir une éthique

5/ Impacter durablement

6/ Refonder un nouveau récit

Pour écrire ensemble des futurs souhaitables et soutenables.

Cette conférence n’est pas sans nous rappeler celle d’Allan Cooper lors de Interaction 18 et son approche de conception pour être un « bon ancêtre ».

https://interaction18.ixda.org/program/keynote–alan-cooper/